SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'JduFdM2FuIb7hyAUyMyyiC8eKI2UkSFUWZpZCivWQwUXUkIjW6H4zG9ae2UpLp9x' for key 'sid' Éditions Michel de Maule | Livres
Carousel Image
ISBN
2-87623-128-X
Format
155 x 210
Page
48p.
Prix
12 €
Philosophie, Droit & Religion

Hors série n° 4 - L'Éducation : quels changements pour demain?

Témoin

Pourquoi avoir choisi telle ou telle nouvelle matière ? On demande sans cesse à l'école d'enseigner de nouvelles matières, de la sécurité routière à l'informatique en passant par l'écologie. La question qui nous est posée est fondamentale. Pourquoi avons-nous collectivement choisi de privilégier certaines matières dans différents niveaux d'enseignements – l'école, le collège, le lycée ?
De même, parce que les enfants sont assiégés par les images et qu'ils participent eux-mêmes au monde de l'image, on doit envisager de donner une éducation à l'image, en s'ouvrant notamment aux nouvelles technologies de l'information. Mais il serait suicidaire de privilégier ces nouveaux apprentissages au détriment de la capacité de lire des textes un peu complexes et de savoir écrire correctement une dizaine de lignes. C'est bien l'une des contradictions entre apprentissage et école de masse…
L'innovation a tué le respect comme la folie de la communication a fini par tuer la transmission. En réalité, notre société a fini par oublier qu'il y avait du vertical dans la vie. Il y a des gens qui savent et d'autres qui ne savent pas. Quand on communique, on parle d'égal à égal tandis que dans la transmission il y a celui qui sait et celui qui ne sait pas… Le questionnement posé est celui de notre civilisation et l'école est bien entendu au centre de cette interrogation.
Ce sont quelques-uns des thèmes de réflexion abordés par les intervenants dans ce débat sur l'éducation pour demain…

Intervenants : Thierry Guerrier (animateur) – Luc Ferry – Philippe Joutard – Éric Orsenna.