SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'qxI0VTBfQavyTD9D74w281mA1OTr4YIkmhb71DdIDy6n15QZ0dSY44pWI8dDWMN8' for key 'sid'SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'l3uynk47Fztpf0S6mfal6tibzJvxe5nqZHOcRJam8tCejlbwqbImvQoUqJiuFvLu' for key 'sid' Éditions Michel de Maule | Livres
Carousel Image
ISBN
2-87623-569-4
Format
170 x 240
Page
642p.
Prix
39.9 €
Littérature

Joyce Mansour
Œuvres complètes

Joyce Mansour

Issue de la colonie britannique installée au Caire, Joyce Mansour est née en Angleterre. Elle part en Égypte en 1947 pour se marier, mais ce premier mariage s'achève tragiquement au bout de six mois quand son mari meurt d'une maladie incurable.

Elle se remarie en 1949 avec Samir Mansour, issu de la colonie française du Caire. Dès lors, ils partagent leur vie entre Le Caire et Paris. Joyce Mansour s'initie à la culture française et commence à écrire en français.

En 1953, les éditions Seghers publient son premier recueil de poèmes Cris qui est remarqué par la revue surréaliste Médium. Elle rencontre André Breton qui la compare à celle « que le conte oriental nomme la tubéreuse enfant ». Par son intermédiaire, elle fait la connaissance de Pierre Alechinsky, Wifredo Lam, Matta, Henri Michaux, André Pieyre de Mandiargues et participe aux activités des surréalistes.

Jean-Louis Bédouin voit dans la poésie de Joyce Mansour : « Une puissance à l'image de l'antique terre-mère : c'est parce qu'elle engloutit la graine, qu'elle peut rendre le baiser d'une fleur ardente. » Pour Alain Jouffroy, son absence de pudeur « marque une sorte de révolte, essentiellement féminine, contre le despotisme sexuel de l'homme, qui fait souvent de l'érotisme sa création exclusive. »

Certains de ses recueils sont illustrés par les peintres Alechinsky, Enrico Baj, Hans Bellmer, Jorge Camacho, Lam, Matta, Pierre Molinier, Reinhoud et Max Walter Svanberg.

Le 7 novembre 1984, pour une soirée au profit d'Amnesty International, elle joue dans la pièce de Virginia Woolf Freshwater dans une mise en scène de Simone Benmussa, au Théâtre du Rond-Point à Paris. Les écrivains Eugène Ionesco, Nathalie Sarraute, Alain Robbe-Grillet et Jean-Paul Aron sont les autres interprètes de cette pièce.

 Tous ses écrits, rassemblés avec l'aide de son mari, Samir Mansour sont publiés dans cette édition.