SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'MJSHgr8eY2u7drgu4CuOdlGKaMyGQW3svL0C2YGRR0PUiWecpyRsKn3LZriGdbYz' for key 'sid' Éditions Michel de Maule | Livres
Carousel Image
ISBN
2-87623-503-8
Format
205 x 305
Page
112p.
Prix
26 €
Esthétique

Lux Animalium

Patrick Hourcade

« J’avais dessiné des luminaires avec une règle et un compas, c’était une méthode qui me convenait bien. Des artisans, fidèles compagnons de mes élucubrations m’avaient aidé à les réaliser. L’inspiration était la géométrie avant tout, avec un zest de poésie dont je ne peux me défaire. L’abat jour était banni de ces éclairages, et l’ampoule était souvent visible. Évidemment, j’avais la nostalgie de ces ampoules à l’ancienne dont le filament magique éclairaient les nuits d’antan. L’exposition qui s’en suivit, grâce à Pierre Passebon, galeriste aussi passionné qu’éclectique, et Laurent Bourgois, architecte conducteur de travaux aussi savants que raffinés, se présentait comme le “manifeste de l’ampoule”. J’avais parsemé la présentation de phrases mélangeant la géométrie avec la littérature symbolique, ce qui avait beaucoup amusé Pierre, et rendait Laurent plus dubitatif.
Le temps était passé, et j’avais laissé de côtés toutes ces idées lumineuses. Mais un beau jour de printemps, (...) je découvris une de ces manifestations exotiques, un vide-grenier. (...) alors que nous quittions le marché, ce qui devait déclencher la vision finale se présenta sur une table, où étaient rangés soigneusement sur une nappe blanche, d’anciens instruments araires et de vieux outils, un petit musée ethnographique où je découvrais un marteau particulier. Il s’agissait, m’instruit le vendeur, un vieux monsieur très poli, d’un ancien fer à souder de couvreur. Une simple règle en fer battu, où venait s’insérer une petite masse de cuivre en forme d’enclume. Je prenais l’objet par le manche, le fixais de profil, et annonçais (...) : “Voici mon canard !”
Les jours qui suivirent, elle me vit dessiner avec une joie animalière. Les animaux prenaient vie, il fallait les baptiser. Et pour taquiner Laurent, je décidais de mettre leurs noms en latin.»
L’ouvrage présente vingt animaux éclairés accompagnés de poèmes et de courtes fables...

Historien d’Art, Patrick Hourcade a travaillé de nombreuses années à la direction artistique de Vogue et est aujourd’hui un scénographe recconnu. Il a publié "La Puissance d’aimer" aux éditions Michel de Maule (2012).