SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry '2cmRHjAYhq0ByL1kdaGaKK7nESSk7KYZMaGkk78roZTMAKXELuFl4CzykiJhSx7v' for key 'sid'SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'P5PHsB2CQIMfM7ArAwvKKlu2xg5jYMlDI1b0s4t9C6ff4Fwu2S5C4purwpBl2NOB' for key 'sid' Éditions Michel de Maule | Livres
Carousel Image
En librairie le 20 Octobre 2016
ISBN
2-87623-656-1
Format
155x240
Page
480p.
Prix
35.5 €
Esthétique

Pierre Chareau
Un architecte moderne de Paris à New York

Denis Doria

Le nom de Pierre Chareau restera à jamais associé à la Maison de Verre, première habitation à structure métallique et aux parois de verre construite en France, à Paris, dont il est l’auteur et qui figure parmi les grands archétypes de la modernité. Conçue comme une œuvre d’art total, où chaque angle, chaque détail architectural, chaque élément de mobilier concourt à la fonction autant qu’à l’esthétique, elle surprend et suscite l’admiration des plus grands, Le Corbusier, Nelson, Johnson... Tout aussi radicale sera son approche du mobilier et de l’aménagement intérieur, qu’il structure par un usage original du métal. C’est en composant son propre univers où il met en forme ses visions et ses rêves qu’il emporte l’adhésion de ses amis qui deviendront ses plus grands – et nombreux – commanditaires. Pierre Chareau demeurera l’un des créateurs les plus modernes de son temps. Amateur d’arts, de tous les arts, amateur au sens de celui qui aime, Chareau est musicien, mélomane, s’ouvre au théâtre, à la danse, à la poésie et à la littérature d’avant-garde, collectionneur  - sensible aux premières œuvres du cubisme synthétique -, enclin aux expressions et expérimentations artistiques les plus diverses. L’époque de l’entre-deux guerres, en plein cœur d’un Paris vibrant d’artistes venus du monde entier dont le rassemblement donne naissance à l’École de Paris, est propice à toutes les aventures et foisonne d’inventions ; il aime à s’entourer de tous ces créateurs et amateurs à l’âme raffinée et esthétisante, peintres, sculpteurs, musiciens, poètes, romanciers, artisans : amis formant un chaîne d’affection et d’entraide. Pétri de culture et habité par un idéal humaniste, Pierre Chareau incarne le rêve partagé par un grand nombre d’une ère nouvelle rendue possible par le progrès et la technique. La crise économique puis la Seconde guerre mondiale feront basculer son existence. Contraint à l’exil, il s’installe à New York, et se reconstruit peu à peu dans un environnement artistique effervescent, où les vieilles écoles européennes – peintres, sculpteurs, écrivains, musiciens, intellectuels immigrés de renom – enrichissent la jeune génération d’artistes américains en quête d’art et de culture. Engagé pour la France Libre, Pierre Chareau se trouve en plein cœur de l’École de New York, œuvrant pour la diffusion d’un art de vivre à la française. Les maisons qu’il construit dans les Hampton pour Robert Motherwell témoignent de sa liberté d’invention et sa totale adéquation à « l’esprit de son temps », où, au sortir de la guerre, il est nécessaire de composer avec les rares matériaux disponibles. Bâties à partir de baraquements militaires (Quonset huts) et d’une vieille serre commerciale récupérée, il est peu de dire qu’elles révolutionnent l’esthétique locale.   Plus qu’un parcours d’architecte, ce livre retrace au plus près la vie d’un homme discret, imprégné de l’esprit d’une époque fascinante, et constitue sa première biographie.