SQLSTATE[23000]: Integrity constraint violation: 1062 Duplicate entry 'J1SwxZ3LgtTxeoziZLH9CmpYYcFqBTzaKiw87qJeJtBOH0WxCux5GMTuPpLg8bhJ' for key 'sid' Éditions Michel de Maule | Livres
Carousel Image
ISBN
2-87623-568-7
Format
195 x 225
Page
336p.
Prix
36 €
Esthétique

Comment dire l'instant en peinture

Dominique Vergnon

Moment indéfinissable et insaisissable du temps, fraction qui en s’additionnant lui donne sa substance, l’instant paraît parfois supérieur à la durée, qui n’est qu’une somme d’instants. En posant une à une ses touches de couleurs, on dirait que le peintre dépose aussi un instant après l’autre, construisant son tableau, peu à peu, jusqu’à parvenir à ce qui lui semble son point de perfection. Ce sera l’instant final, décisif, celui qui fixera le jugement des autres et défiera la durée.

À l’article « Composition » de L’Encyclopédie, Diderot écrit que : « Le peintre n’a qu’un instant presque indivisible ; c’est à cet instant que tous les mouvements de sa composition doivent se rapporter ». Et plus loin, il note aussi : « On peut distinguer dans chaque action une multitude d’instants différents, entre lesquels il y aurait de la maladresse à ne pas choisir le plus intéressant ; c’est, selon la nature du sujet, ou l’instant le plus pathétique, ou le plus gai ou le plus comique ».

Après Comment dire la grâce en peinture (aux éditions Michel de Maule, 2002), l’auteur se propose de voir comment l’instant est dit en peinture par vingt grands maîtres de son choix. En cherchant à montrer que « l’instant une fois choisi, tout le reste est donné ».